Tuto et test du détecteur d’ouverture FGK-101 de Fibaro multifonction.

 

Il existe déjà de nombreux tutos sur la toile concernant le FGK-101, mais pour ne pas passer des heures à parcourir le web, voici un tuto sur l’installation du FGK-101 sur une Zibase, ses possibilités, mais aussi les problèmes rencontrés.

FGK-10152-500x297

1) Le module

Le module détecteur de d’ouverture de Fibaro FGK-101 (jusqu’a 107 car il est décliné sous différentes couleurs) utilise le protocole Z-wave. Il est aussi bien impressionnant part sa petite taille mais aussi par le fait qu’il soit multi-fonction. Même si son prix peux paraître élevé pour un détecteur d’ouverture: 49.90€ sur la boutique LBC concept, le tarif se justifie par ses fonctions multiples qu’on va décrypter plus bas.

DSCN0638Ses dimensions:78*17*19 mm

Alimentation: Pile ER14250 (1/2AA) 3.6V

Supporte les sondes de température : DS18B20

Supporte aussi une entrée contact sec. Facile de rendre un interrupteur, un bouton de sonnette, sans fil.

Remarque: Même si le module à 3 fonctions , elle ne sont pas utilisable toutes en même temps. Vous pourrez néanmoins cumuler la détection d’ouverture avec la mesure de température.

2)Câblage.

Pour mon utilisation je souhaite utiliser la fonction détection d’ouverture, mais aussi la mesure de température. J’ai donc besoin dans un premier temps d’ajouter une sonde DS18B20 au module. (A faire avant l’inclusion car toutes modifications tel que ajout d’une sonde ou interrupteur suscite une ré association ou ré inclusion du module pour la prise en compte des fonctions du module.)

fgketdsbschema_sortie2-500x266

Pour ne pas se tromper sur les bornes, courber doucement à l’aide d’une pince les 3 brins à 90° coté arrondi de la sonde. Ensuite ecarté les brins les uns des autres pour tomber en face du bornier. Attention les brins sont très fragiles. Insérer les brun dans le bornier comme sur le schéma, insérer la pile et nous pourrons passer à l’inclusion.

3) Inclusion avec la Zibase.

Un bouton d’inclusion se trouve à l’intérieur du module mais il existe une manière plus simple pour manipuler le module.

-Fermer le couvercle du module (attention au sens).

-Sur votre panneau de configuration de la Zibase : Ajouter un périphérique.

Capture d'écran 2013-10-27 16.38.21

-Nommer votre detecteur : Ici    » detect_port_1″ Vous pouvez le nommer comme vous le voulez, J’utilise ce type de nom pour interroger le module avec S.A.R.A.H. Qui fera l’objet d’un autre tuto.

-Choisissez  « Détecteur »

-Choisisser le protocole « Zwave »

-Choisissez votre logo. Je reste logique je prend le logo « porte »

-Avant d’inclure je conseil de faire un dissoc’, Pourquoi? Parce que si l’appareil à été tester il est déjà associer à un appareil, en plus ca ne prend que quelques secondes et ca évite certain problème.

-Maintenant l’association: Lancer l’association par l’interface Zibase, attendez que toutes les leds de la Zibase soient allumées, et appuyé 3 fois rapidement sur le clic arrière du module. Les leds de la Zibase s’éteignent, et une numéro d’association apparait sur votre interface sou forme ZAX avec X numéro du périphérique.

-ENREGISTRER LE PERIPERIQUE.

Si vous en êtes ici c’est que le périphérique c’est bien installé. Souvent on peux lire sur les forums qu’il faut associer les module à 1m maxi de la Zibase. Moi personnelement je suis à 5m  de la Zibase et ca fonctionne parfaitement. Tant que vous êtes à porté du réseau je ne vois pas pour quel raison il faut être à coté de la Zibase.

-Pour vérifié le fonctionnement vous pouvez  faire passer l’aimant sur le module et voir l’info passer dans le suivi d’activité.

Capture d'écran 2013-10-27 16.43.59

-Vous pouvez aussi voir dans le suivi d’activité la valeur de température passer. Pour des économie évidente de pile, le module passe en veille. Pour le « Réveiller », appuyer 3 fois sur le bouton arrière du module et dans le suivi d’activité vous verrez le message suivant:

28/10/2013 13:25:10    Received radio ID (ZWAVE ZA8 Temp-Hygro Ch=2 T=+23.6°C (+74.4°F)  Batt=Ok): OS439157265

On peu lire le numéro du périphérique, la température mesuré, l’état de la batterie et le fameux OS……..  Ce numéro d’OS Va nous servir pour créer un capteur de température virtuel. Nous pourrons alors l’archiver, faire des calcul ou encore intéroger cette valeur avec SARAH.

4) La mesure de température.

Pour remonter la valeur de température nous allons créer un capteur virtuel.Capture d'écran 2013-10-28 13.35.58

-Périphérique =>nouveau

-Nommer le capteur: « temp_salon » J’utilise encore ce type de syntaxe pour SARAH.

-Catégorie: Sonde de température

-Type: Géneral

-Logo: Bah je prend température/hygro.

-Identifiant radio: OS………. Rentrer la valeur de l’os que vous avez vu sur le suivi d’activité. Depuis quelques version maintenant il est possible de faire un copier coller de cette valeur du suivi d’activité jusqu’au cadre de la création du périphérique. Ca permet de ne plus avoir a noté sur un bout de papier ces chiffres. Faut avouer que c’était pénible lorsqu’il fallait en rentrer un grand nombre.

Vous remarquerez que vous pouvez passer par la capture d’identifiant. Moi je ne l’utilise plus. J’ai plusieurs valeur qui remonter très fréquemment et la capture à tendance à prendre la valeur quel veux.

Enregistrer le périphérique et c’est parti. Vous avec un capteur de température .

 5) Les paramètres:

Pour un fonctionnement  normal il n’est pas nécessaire de modifier les paramètres. Mais certains peuvent-être utiles.

Paramètre 2 : Changement de status indiqué par la led

Taille : 1 byte

Valeur: 0-Led off   1-Led on

Paramètre 12 : Il correspond a la variation de température mesurer qui déclenchera un envoie à la Zibase. Par exemple pour pouvez envoyer une nouvelle valeur de température que si celle ci a varié d’au moins 1°C . Le but est de gérer au mieux l’utilisation des piles et selon vos besoins concernant vos relevés de températures.

Valeur par défaut 8 qui correspond à une variation de 0.5°c

Un prochain tuto expliquera comment modifier les paramètres de n’importe quel module.

 

 

LBC Concept

Ancien ingénieur dans le secteur de l industrie, je travaillais sur des systèmes de conduite automatisée de ligne de fabrication. Aujourd'hui, j'utilise mes connaissances au service de la domotique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *